13.10.14

Œufs au Cinéma de la Belle Epoque

Les Œufs de Pâques
Segundo de Chomón, 1907
Pathé Frères
Film muet, en couleurs, avec Juliette Mathieu

Une fée paraît dans un décor rocaille. Elle tend les bras et reçoit d’une main invisible de gros œufs de Pâques qu’elle ouvre un à un sur la table. De ces œufs sortent successivement des danseuses lilliputiennes, hautes comme le doigt et d’une finesse charmante : tour à tour une gommeuse, un polichinelle, deux Espagnoles, deux Japonaises exécutent des pas variés. Sur un geste de la fée, danseurs et danseuses disparaissent, les œufs s’en­trouvrent et de jolis marmots, un peu effarouchés sortent de la coque en tendant leurs petits bras. 
Et puis les œufs s’envolent, le décor s’efface, tandis que les bébés et la fée disparaissent dans un brouillard.
Source



No comments:

Post a Comment