22.1.16

Pas de Commerce

commémorant le Sept centième anniversaire de sa mort.
Inscription : 1996 - UNESCO Nasreddin Hodja 
- année de rire du monde -
1996 : année déclarée « Année de Nasreddin Hodja » par l'Unesco


J’ai décidé de ne pas faire du commerce

Un jour Nasreddin Hodja se mit à vendre huit sous des œufs qu’il avait acheté neuf sous la veille.
A ses amis qui s’en étonnaient, il dit :
— Qu’y a-t-il d’étrange à cela ? J’ai  décidé, au contraire de vous tous, de ne pas faire du commerce.



Nasr Eddin le Hodja est le héros d'innombrables contes populaires depuis des siècles, dans tout l'Orient : en  Asie mineure, en Asie centrale (de l'Arménie à la Mongolie), dans le monde arabe, et dans certains pays d'Europe (Ukraine, Balkans, etc.). Personnage imaginaire ou réel, il aurait vécu au XIIIème siècle et serait probablement originaire d'Anatolie.
Nasr Eddin Hodja est un idiot. Mais un idiot accompli, un initié qui a atteint le stade suprême, sublime de l'idiotie. Avons-nous vraiment affaire à un simple d'esprit qui ne voit pas ses propres absurdités, ou à un maître qui cherche à montrer une réalité hors de portée de l'entendement ordinaire ? Autant d'abord en rire, et accepter d'entrer dans une logique délirante dont on ne sait jamais où elle se situe entre le vrai et le faux, l'intelligence et la bêtise. Un mausolée lui est consacré, bâti d'après les plans du Hodja lui-même selon la légende. Il était de coutume d'y aller en pèlerinage et tout Croyant devait éclater de rire à la vue de l'édifice. Source.

Lire une autre pensée de Nasr Eddin Hodja.

No comments:

Post a Comment